Idée reçue n°1 : Les maisons anciennes n' ont pas réellement besoin d’isolation > FAUX!

Le particulier qui choisit de rénover une vieille ferme, une maison en pierre ou encore un bâtiment industriel en briques souhaite en conserver le charme tout en profitant du confort apporté par une isolation thermique performante également sur les murs.

 

Des solutions existent. Retour sur des idées reçues, à commencer par celle que les maisons anciennes n'ont pas réellement besoin d'isolation, ce qui est faux!


Les murs épais ne dispensent pas d'une isolation des murs

 

L’opinion commune est que des murs épais et denses protègent naturellement des fluctuations importantes de température et n’ont donc pas besoin d’isolation. Or, un mur épais n'a pas de capacité à réagir immédiatement aux écarts de température et n’isole pas réellement du froid ou de la chaleur. S'il est vrai qu'un mur épais ralentit l’entrée du froid grâce à son inertie, après un certain temps d’exposition il ne devient pas plus isolant qu’un mur fin et constitue donc une source de déperditions de chaleur durant tout l'hiver. De même, en été, si un mur épais et lourd ralentit l'entrée de la chaleur (le temps de sa montée en température), il peut devenir source d'inconfort lors d'une longue période de chaleur. La surventilation nocturne n'est plus suffisante à faire retomber le mur en température et la chaleur stockée jour après jour s'évacue aussi vers l'intérieur de la maison pouvant provoquer un excès de chaleur alors qu'un besoin de fraîcheur est attendu.

Les murs anciens, qui peuvent être très épais (parfois jusqu'à 1m), ne peuvent donc pas apporter une isolation et un confort suffisants. Ils ne peuvent non plus réduire correctement les consommations d’énergie et doivent être isolés.

 

Cela est aussi vrai pour les bâtiments d’après 1945 dont les murs en béton ne sont pas épais. Pour les 30 millions de logements construits avant 1974 (date de la 1ère réglementation thermique), aucune obligation d’isoler n’était imposée. Il en résulte que ces maisons ou immeubles sont de véritables épaves thermiques.



A savoir :

Il faut 10,5 m de granit, 4.2 m de béton plein et seulement 0.09 m d’un isolant en lambda (λ ) de 0,030 W/(m.K) pour assurer une résistance thermique R= 3m2.K/W.


Rénov Evolution, thermorénovateur

Dans le sillage du Grenelle de l'Environnement, THERMORENOV, l'Association des Constructeurs pour l'Amélioration de l'Etiquette Énergie, a été créée en 2007, pour développer en France la rénovation des maisons individuelles. Que ce soit pour des préoccupations thermiques, réglementaires, pratiques ou esthétiques, un nombre important de travaux de rénovation sont entrepris pour modifier l’aménagement intérieur, augmenter les performances énergétiques, et améliorer ou agrandir l’habitat.


Rénov Evolution est engagé au sein de l'association THERMORENOV et offre un avantage unique pour le consommateur qui n'a face à lui qu'un seul interlocuteur : Rénov Evolution, le Thermorénovateur, qui prend en effet en charge l'ensemble des responsabilités et charges relatives au projet de rénovation. Tous les travaux, tous les services administratifs et financiers afférents, de la conception à la réalisation sont traités avec un prix global et forfaitaire. Le marché de travaux est défini en amont de la date de démarrage des travaux, avec un engagement sur les délais et les résultats, des garanties sur les conditions financières et d'assurance mais également une assistance possible pour le financement.

 

Partenaire privilégié du particulier en amont et lors de la durée des travaux, Rénov Evolution est également à même de proposer une offre globale hiérarchisée et objective dans ses priorités. Rénov Evolution propose avant tout une offre globale multi lots et peut réaliser l'ensemble des travaux de rénovation d'une maison.

 

> nous contacter